DES MURS QUI S’AUTO-RÉPARENT ET BIEN PLUS !

Dans un premier temps, il pourrait exister par exemple des colles que l’on placerait manuellement dans les fissures. Cette colle se durcirait au contact de l’air.

Au Pays-Bas, une équipe de l’Université de Delft, travaille sur un béton qui comblerait ses fissures grâce à de l’eau. Comment ? Ceci serait tout simplement possible grâce à des bactéries contenues par le béton qui réagiraient avec le dioxyde de carbone que l’on retrouve dans l’air. Cela créerait une couche de carbonate de calcium. De plus, ces bactéries auraient une durée de vie de centaines d’années.

Au final les possibilités d’autoréparation pourrait se transposer à tout objet et toute matière. Le verre de vos fenêtres ou encore de votre voiture pourrait un jour s’auto-réparer avec une autre invention scientifique. Tous les objets composants votre maison, tel qu’une table, un vase, une assiette, un smartphone ou autre, pourrait également se reconstituer !

On peut même aller plus loin en imaginant des murs qui pourraient chauffer une pièce ou refroidir une pièce.